Table Of Contents

Avoir un site internet en plusieurs langues est attrayant, encore faut-il en maîtriser les outils. Voici quelques conseils qui, nous l’espérons, vous aideront pour la traduction et le référencement de votre site dans plusieurs langues étrangères :

Identifier les raisons d’un site multilingue

Avant de commencer à traduire son site internet dans une nouvelle langue, il convient d’identifier les raisons qui vous motivent à traduire le site dans une langue ou l’autre et de déterminer vos moyens : de quel budget et quelles ressources disposez-vous ? Maîtrisez-vous les langages html, CSS+ ? Avez-vous un logiciel de traduction ? Préférez-vous faire appel à une agence, un traducteur free-lance ou traduire le site vous-même ? Toutes ces questions sont à se poser.

De plus, en tant qu’entrepreneur traducteur par exemple, il peut être utile de traduire ou de faire traduire son site internet dans ses langues de travail pour attirer le plus de clients possibles.

En quelles langues traduire votre site ? De nos jours, il ne faut pas oublier que l’anglais est incontournable, surtout lorsqu’on sait qu’il est parlé par près de 1,5 milliards de personnes dans le monde et est la première langue officielle de 67 pays. L’anglais est suivi par le chinois, l’hindi, le français et l’espagnol (environ 475 millions de locuteurs natifs).

Étude de marché pour un site multilingue

Faire une étude de marché de son secteur dans les différents pays où l’on souhaite implanter son site internet est une étape primordiale à effectuer avant d’entamer la traduction : quels sont les besoins dans le pays ? Les tarifs sont-ils les mêmes ? La politique de confidentialité et les lois diffèrent ? Renseignez-vous au maximum, soyez sûr de ce que vous avez le droit de faire ou non, soyez conscients des différences culturelles et linguistiques afin de ne pas commettre d’erreur qui pourrait nuire à la réputation de votre entreprise.

À savoir : lorsque vous créez votre site internet, il est déclaré dans une seule langue. En effet, le moteur de recherche Google analyse chaque page de votre site dans une seule langue à la fois et est incapable d’identifier des mots-clés sur votre site dans une langue étrangère. Ainsi, il est vivement recommandé d’éviter de mélanger les langues sur un même site web. Un conseil : créez un site pour chaque langue.

Transcréation: L’adaptation à la culture de l’autre

Outre la langue, il est important de prendre en compte la culture de l’autre : en langage traducteur, c’est ce qu’on appelle la localisation. La localisation correspond à l’adaptation du contenu du site en question à la culture étrangère.

Pour mieux expliquer ce terme, prenons l’exemple d’une entreprise souhaitant vendre des maillots de bain dans des pays du Moyen-Orient : les cultures de ces pays étant très éloignées de la culture occidentale, tout est à changer, à commencer par la mise en page :

  • Inscrire les informations de droite à gauche et non l’inverse comme en occident;
  • La question du corps, de l’image de soi et de l’apparence est très différente : dans ces pays, il est mal vu d’afficher un corps de femme presque dénudé;
  • En Europe, l’île paradisiaque fait rêver : dans les pays du Moyen-Orient, ces plages sont le quotidien des habitants : sans doute qu’une photo d’un chalet à la montagne ou d’une forêt auront mille fois plus de chances d’attirer vos interlocuteurs !

Les avantages d’un site multilingue

Une plus grande ouverture à l’international : certes, de nombreuses personnes originaires d’autres cultures adorent le français, mais combien d’entre eux le maîtrisent réellement ? Une bonne traduction en anglais sera très appréciable pour vos futurs clients car leur navigation sera plus facilitée.

En outre, vous obtiendrez une plus grande visibilité sur le net : plus votre site sera traduit dans des langues différentes, plus nombreux seront les mots-clés pour le référencement et plus grandes seront les chances pour que votre site soit trouvé sur internet par des locuteurs étrangers. Parmi eux qui sait, peut-être un futur client potentiel ?

Enfin, un site web multilingue montre plus grand professionnalisme : à l’ère du règne des grandes organisations internationales et dans le contexte de crise sanitaire où les pays ont besoin de s’unir plus que jamais, les clients vous prendront beaucoup plus au sérieux si votre site est dans au moins une langue étrangère.

Quelques conseils finaux pour votre site multilingue :

Pour finir, voici quelques points interculturels nécessaires à prendre en compte lors de la rédaction. Cette liste n’est évidemment pas exhaustive. Cependant, il ne faut pas oublier de :

  • Convertir les unités de mesure (km ≠ miles)
  • Convertir les monnaies (Royaume-Uni : la livre sterling, Chine : le yen, Mexique : le peso mexicain)
  • Traduire les noms des villes (par exemple : traduire un site allemand en français : Regensburg => Ratisbonne, Basel => Bâle)
  • Inscrire le code internet du pays et mettre éventuellement l’indicatif téléphonique (ex : Belgique +32, Espagne +43, Allemagne +44, etc.)

Nous espérons que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à commenter ou à partager !

Votre équipe Strasbourg Translate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *